RÉUNIONS "GOUVERNANCE" DES 21 ET 24 FÉVRIER

mercredi 26 février 2014

L’atelier du 12 février était consacré à la question de l’appropriation du PNR par les habitants, des liens à renforcer entre ces deux sphères. Après des prises de parole sur les intérêts et limites visibles par les participants dans le renforcement du lien entre l’instance PNR et habitants, des critères de réussite de cet exercice ont été identifiés. Ils ont servi à détailler des actions « idéales » à mener dans les domaines de l’information, de la consultation, de la concertation et de la co-construction avec les habitants. Pour réaliser presque toutes ces actions, une forte volonté politique et des moyens (temps consacré à ça pour les chargés de mission, embauche d’une personne sur cette mission) ont été jugés préalables.

L’atelier du 24 était quant à lui consacré à la gouvernance du projet du PNR, tant en interne (politique et technique) qu’avec ces nombreux partenaires (comités de pilotage, partenariats, conseils de valorisation et scientifiques…). Les participants ont analysé le fonctionnement actuel et proposé des actions concernant la conférence des territoires, le conseil de valorisation, le bureau et le comité syndical, et le rôle des associations.

Des idées ayant émergé des deux réunions sur des sujets communs, les thèmes abordés dans le compte-rendu sont présentés de la façon suivante :
* schéma de gouvernance revu après remarques
* lien PNR et territoires partenaires : conférence des territoires et villes-portes et périphériques
* conseil de valorisation
* lien PNR et élus du territoire : bureau, comité syndical et délégués
* lien PNR et habitants : intérêts et limites, principes de base, idées d’actions concernant l’information du PNR vis à vis du public, le rôle des associations, la consultation et la concertation des habitants

Cette matière servira à définir un modèle de gouvernance adapté à la nouvelle charte et à élaborer la mesure traitant de l’appropriation du PNR par les habitants.

Néanmoins, étant donné la nouveauté du sujet « couplage démocratie participative/démocratie représentative » pour le PNR, beaucoup reste à construire à ce sujet, qui est apparu comme un enjeu. Cela ne pourra donc se faire dans le temps imparti d’ici la finalisation de la charte : il va falloir inscrire le principe de souplesse et d’expérimentation dans la mesure, pour pouvoir la mener à bien par la suite, en prenant le temps nécessaire. La question des moyens alloués devra également y figurer, surtout si elle est jugée prioritaire.

Ce travail devra se faire en parallèle de celui de clarification du modèle de gouvernance, qui doit pouvoir être compris par les 200 personnes concernées, et qui permettra déjà au citoyen de savoir à qui s’adresser en cas de question (avant d’imaginer lui demander son avis).

Deux chantiers pour l’après écriture de charte …

La dernière réunion de ce cycle de rédaction aura lieu le 10 mars, à destination prioritairement du comité de pilotage et de l’équipe PNR. Elle vise à s’accorder sur le préambule de la charte (philosophie et finalités), sur les mots utilisés, à prioriser orientations et mesures, et à ajouter du contenu.