Appel à projets 2015 - 2017

Association Les Sauvageons Ste Anne St Priest

Aménagement d’un laboratoire de transformation pour valoriser la production maraîchère.
Il est question de diversifier et de développer les activités de l’association.Le laboratoire permettra de transformer les productions maraîchères sous forme de conserves, bocaux et de plats cuisinés pour servir des repas aux groupes qui sont accueillis à la ferme. Il fonctionnera toute l’année avec des temps plus intensifs en été et en automne.

A terme cette activité pourrait être le support d’un chantier d’insertion afin de répondre aux difficultés rencontrées par de nombreux demandeurs d’emploi sur le territoire Mont et barrages, en leur permettant d’acquérir des compétences professionnelles et de se resocialiser au travers d’une activité de production économique. Un partenariat est envisagé avec le RIS de Bujaleuf qui anime déjà un chantier d’insertion et souhaite développer une activité maraîchage et transformation mais sur un autre type de production et de transformation.

Réponse à un besoin d’intérêt collectif mal satisfaits :
Le projet répond au besoin croissant des consommateurs en recherche de lien social mais aussi de produits locaux, de saison. S’approvisionner en lien direct avec le producteur leur permet de connaître l’ origine des produits et leur mode de production. D’autres exploitations agricoles et des artisans proposent leurs produits en circuits courts ; à Eymoutiers : le GAEC Champs libres la Tortue (boulangerie), les Echappées belles (fromage de chèvre)…, à St Germain les belles : Le panier de Germaine (association « centrale d’achats »), à St Léonard de Noblat : ferme de Belleprade (charcuterie, viande) etc…
L’action de l’association viendrait enrichir l’offre locale, assez faible en termes de produits transformés ; légumes, fruits et plats cuisinés.

Dimension économique :
La mise en place d’un laboratoire de transformation générera de nouvelles ressources pour l’association par la valorisation de la production maraîchère et la vente de légumes transformés sur les marchés et auprès des magasins de producteurs. L’offre d’accueil à la ferme pourra aussi être enrichie. En effet, cette nouvelle activité, en fournissant des repas répondant aux normes de la règlementation, permettra de répondre à la demande de certains groupes de bénéficier de séjours en demi-pension ou pension complète. De plus, cette prestation permet d’envisager la création d’un poste autour de l’accueil et de la gestion de cette nouvelle activité. De même la perspective de mise en place d’un chantier d’insertion pourra générer la création d’un emploi d’encadrant technique.

Lien au territoire, dynamique collective et participative :
Une coopération et une mutualisation seront proposées au RIS chantier d’insertion situé à Bujaleuf. Les personnes en contrat d’insertion, pourraient effectuer un temps de formation aux Sauvageons autour des plats cuisinés. Par ailleurs des ateliers cuisine seront proposés aux enfants et parents du café des enfants « La courte échelle » à Eymoutiers ainsi qu’aux centres de loisirs du territoire et aux centres sociaux de Limoges avec qui l’association travaille déjà en partenariat. Les consommateurs seront impliqués par la prise en compte de leurs demandes au travers de questionnaires, de forum sur le site Internet de l’association. Par ailleurs, Les Sauvageons réfléchissent à l’utilisation d’une monnaie locale (le pelou) pour dynamiser les échanges sur le territoire.
Les personnes en réinsertion quant à elles, participeront à la réflexion et la mise en place des diverses transformations au travers de réunions régulières, d’une représentation au niveau du conseil d’administration de l’association.

Respect de l’environnement :
L’activité du labo de transformation, utilisera la production maraîchère de l’association ainsi que des produits locaux à 70% au minimum. Le pain, les produits laitiers, les céréales et la viande produits à moins de 30kms de la ferme, seront privilégiés. Le choix de cette proximité, favorisera les acteurs économiques locaux et évitera les déplacements couteux financièrement et néfastes pour l’environnement.

La subvention accordée dans le cadre de l’appel à projets (5 000 €.) servira à l’acquisition de matériel pour équiper le laboratoire.