Renouvellement CFT 2020-2021

Diagnostic

Du fait du renouvellement de la Charte Forestière de Territoire entamé en 2020, un travail de réactualisation de données a été lancé. Un diagnostic a pu être présenté lors des phases de concertations techniques(cf. rubrique « concertations techniques »). Vous trouverez la présentation en libre téléchargement. Un travail d’infographie sera réalisé en 2022 permettant de rendre plus accessible les données récoltées.

Quelques chiffres clés néanmoins :

Climat actuel :
- Océanique à influence montagnarde
- Température annuelle moyenne 10 °c ; précipitations annuelles : 1000 à 1800 mm, bonne répartition toute l’année

Sol :
- Géologie : socle cristallin ; granite / gneiss
- Sols forestiers récents, pauvres, +/- profonds, humides
- Sensibilités :

Erosion Export des rémanents Tassement
+ ++ +/-

Habitats naturels :
- Hétérogénéité importante des milieux naturels
- Présences d’habitats d’intérêt communautaire et d’espèces d’intérêt communautaire
- Faune riche, +/- inféodée aux milieux forestiers
- 9,5 % de forêts présumées anciennes dont grands massifs feuillus
- Réseau important de zonages environnementaux :
o 25 % du PNR concerné par un zonage Natura 2000
o 15 SIEM forestiers sur 44 SIEM

Ressource forestière :
- Taux de boisement : 55 % ; 163 800 ha de forêts
- Surface : 40 % résineux ; 39 % feuillus ; 10 % mixtes ; 11 % non défini
- Volume : 38 millions de m3 (Bft) ; 61 % résineux ; 39 % feuillus
- 72 % des peuplements forestiers : moins de 60 ans ;
- Entre XIXème s. et aujourd’hui : surface forestière x 7
- Occupation du sol stable depuis 15 ans
- Zoom ZPS Plateau de Millevaches : diminution surface - plantation, feuillus, mixtes- & augmentation -friches forestières, ourlets, coupes rases

Foncier :
- 90 % privée ; 21 000 propriétaires forestiers ; 66 % ont moins de 4ha, ce qui ne représente que 12 % de la surface forestière

Gestion :
- 32 % de la forêt privée est dotée d’un DGD (PSG principalement)
- Certification forestière augmente : 17 % de surface PEFC ; FSC en cours de déploiement

Exploitation :
- 80 % du volume est facilement / moyenne exploitable
- Prélèvements annuels : 1 204 milliers m3/an ; 85 % provient de peuplements résineux
- Bilan -accroissement naturel – prélèvement- non significatif

Formation présente sur le territoire PNR :
- Du CAP à la licence pro
- Formations : milieux naturels ; forêt ; métiers du bois

Filière(s) :
- 1 000 emplois directes sur le PNR ; 1 000 en périphérie directe
- Filière complète ; tous les maillons sont présents ; des difficultés de recrutement
- Entreprises 1ère transformation : approvisionnement local 70 km
- Volume récolté : 1/3 utilisé sur le PNR ; 2/3 : périphérie + export
- Import non négligeable pour la 2nd transformation

Consommation :
- Douglas : 1ère ressource, valorisation en bois d’œuvre (BO)
- Bois énergie (BE) = 1ère source de production de chaleur sur le PNR
- Augmentation en cours de la demande en BO et BE

Usagers :
- Forêt = cadre de vie reconnu ; attrait touristique du PNR (+ eau)
- Attentes sociétales fortes dès phase de réflexion PNR ( 1967)
- Aujourd’hui : tensions ; polarisations

Equilibre sylvo-cynégétique :
- Observatoire Territoires Gibiers, en cours de de déploiement sur la Nouvelle-Aquitaine
- Pression de gibier localisée importante

Changement climatique :
- Evolution du climat :
o diminution des précipitations ; augmentation des températures ;
o 2020 = 3ème année consécutive de sécheresse estivale
- Effets visibles :
o dépérissement identifié (résineux & feuillus) ; le taux de réussite des plantations est le plus bas (échec estimé à 23 % des plantations en Massif central) en 2020
o PNR : zones de vigilance climatique modérée
o Risque incendie émergent en Limousin
o Eau : changement climatique accentue le manque d’eau ; forêt est à la fois un atout mais une vulnérabilité
- Atténuation :
o Forêt du PNR = 14,7 M tC ; 54 Mt CO2 eq
o Potentiel de séquestration annuel : 0,57 MtC/an ; 1,95 MtCO2 eq/an
o Substitution matériau : 1m3 bois mise en œuvre = 1 t CO2 eq.

Analyse atouts, faiblesses, opportunités, menaces
ATOUTS
• Fait partie intégrante du territoire, cadre de vie reconnu
Nombreuses aménités / support d’activités récréatives à valeur ajoutée
• Mosaïque de paysage, de milieux forestiers différents
Hétérogénéité / diversité riche (écologie, paysages) : potentiel écologique présent
• Morcellement des parcelles / diversité des propriétaires :
Des visions différentes ; choix sylvicoles variés à l’échelle du PNR
• Culture forestière récente, qui évolue
• Filière forêt bois : présente sur le territoire, tous les maillons sont représentés y compris la formation
• Source d’emplois non délocalisables ; moteurs de l’économie locale (activités propres et induites)
• Ressource en bois non négligeable et à fort potentiel de valorisation (douglas notamment)
FAIBLESSES
• Paysage qui se ferme ; transitions brutales entre milieux, dans le temps
• Morcellement / diversité de propriétaires : gestion forestière non cohérente à l’échelle « massif », visions contradictoires
• Faible prise en compte de l’ensemble des enjeux patrimoniaux et des fonctions non marchandes
• Des pratiques à fort impact paysager, sur les sols, la biodiversité
• Une industrie majoritairement tournée vers une valorisation « résineux, bois moyen »  ; fonctionne à flux tendus (tensions sur l’exploitation) ; des difficultés de recrutement sur l’amont de la filière
Peu de valorisation finale (et donc de VA) sur le territoire
Sujet complexe source d’incompréhensions de la société civile
• Prise en compte des attentes sociétales à la marge
OPPORTUNITES
• CC : prise de conscience
• Adaptation nécessaire pour plus de résiliences
• Rôle de la forêt et des produits bois (puit de C, substitution énergétique, matériau)
• Foncier forestier mouvant
Intégration progressive de la biodiversité dans la gestion
Préoccupation de la société pour la forêt ; intérêt croissant pour le local (interrogation sur la provenance, …)
• Ressources potentielles à mieux valoriser : gros bois, feuillus
Diversité d’acteurs
Nouvelles stratégies nationales (RE 2020, Aires naturelles protégées, …)
MENACES
• CC : nécessité de s’adapter maintenant
Pérennité de la ressource ?
• Sécheresse, risques (sanitaire, incendie, …)
• Manque d’eau (quantité, qualité)
Inquiétude sociale qui s’amplifie (polarisation, tensions)
• Déséquilibre forêt / gibier
Tensions sur la ressource qui augmentent ; pic de production aujourd’hui
• Marché à flux tendus, fluctuations des prix ; impact de l’international
Risque de déséquilibre entre la ressource forestière et la demande de produits bois qui augmente
Documents à télécharger :

- Diagnostic complet
- Synthèse du diagnostic

Contact

Floriane Roson, Chargée de mission Forêt Bois – Charte Forestière de territoire
05 55 96 97 05
f.roson[a]pnr-millevaches.fr