Soutenir et accompagner l’étude, la définition et la création d’aires de bivouac écologiques

Un projet sur le chemin de la réussite !

La mise en œuvre de ce projet s’appuie le partenariat et la coopération d’acteurs issus de différents horizons et disciplines : collectivités, offices de tourisme, comités et associations de randonnée pédestre, équestre et cyclo-touristique, stations sports nature, guides accompagnateurs de moyenne montagne, acteurs culturels, CAUE, enseignant chercheur du Pôle Bois d’Egletons, GALs…

Quatre rencontres de travail ont eu lieu entre octobre 2016 et mars 2017 et ont permis de mobiliser une trentaine de participants sur le projet.
Ces rencontres ont permis de valider :
• L’attractivité du Plateau de Millevaches en tant que destination de randonnée et l’augmentation de l’itinérance sur le territoire depuis quelques années,
• La pertinence d’offrir une porte d’entrée globale sur l’itinérance pour renforcer l’attrait touristique de Millevaches
• le besoin avéré de disposer d’hébergements en bivouacs sur le territoire,
• la nécessité de travailler sur la plus-value éco- responsable de ce type d’hébergements.
• l’intérêt d’avoir sur les circuits et les aires de bivouac un fil rouge qui donne une cohérence globale à l’offre d’itinérance et la rende immédiatement identifiable (mobilier, matériaux, signalétique, charte graphique, approche artistique…),

Actions engagées

• Obtention du soutien de l’IPAMAC dans le cadre de son projet « itinérance et prospective » pour expérimenter la « création d’aires de bivouac écologiques » sur Millevaches entre juillet 2017 et juin 2018. Une enveloppe IPAMAC pourra permettre au PNR de lancer une étude, en fonction des besoins identifiés d’ici l’été.
• Constitution d’un Groupe d’Appui et d’Orientation pour le suivi du projet global (élus référents, CDT, Région, CAUE, Centre International d’Art et du Paysage),

Sur les circuits
• 2 projets de circuits portés par des collectivités et susceptibles de s’inscrire dans une offre globale d’itinérance ont émergé : un circuit « cascades landes et tourbières » sur la Communauté de communes CIATE Bourganeuf Royère ; un circuit à l’étude autour de la thématique « mémoire et résistance » sur la communauté de communes Briance Combade.
• Elaboration en cours de plusieurs circuits en cœur de Parc, en lien avec les sites emblématiques et remarquables du Parc (une trentaine de sites repérés) et les campings et gîtes d’étape existants. 3 secteurs identifiés pour le moment : Monédières, les lacs (Vassivière, Lavaugelade et Chammet) ; les tourbières (Longeyroux, Malsagne). Travail porté par les accompagnateurs moyenne montagne, des centres équestres, des techniciens sports nature,des chargés de développent tourisme).

L’aire de bivouac
• émergence de plusieurs porteurs de projets intéressés par la création d’une aire de bivouac :
o les communes de Sussac (requalification du camping communal) en lien avec le circuit « mémoire et résistance » ; de Chamberet et de St Setiers (19) en lien avec le circuit « cœur de parc »,
o 2 porteuses de projet privées en lien avec les circuits « cœur de parc » : sur le secteur de Faux la Montagne ( acquisition du terrain en cours), sur le secteur de Chaumeil (ferme équestre de Trephy),
• définition du cahier des charges d’une aire de bivouac pouvant accueillir différents types d’usagers : randonneurs, cavaliers, cyclistes, groupes,
• mise en place d’un partenariat entre le Parc, les CAUE et le Pôle Bois d’Egletons afin de faire travailler un groupe d’étudiants sur la conception d’un premier prototype d’aire de bivouac.

Des étudiants en IUT « Génie civil » du Pôle Bois d’Egletons, vont travailler sur la conception d’une aire de bivouac type, à partir du cahier des charges. Leur travail va concerner plus particulièrement des aspects techniques (assainissement, volumes, dimensionnement, équipements …).

Les CAUE fourniront un accompagnement-appui aux étudiants, sous forme d’interventions ponctuelle. Les CAUE pourront aussi intervenir via des temps d’ateliers, avec focus sur des points à traiter. Un lieu test a été défini pour permettre de réfléchir à un projet concret. Ce lieu pourrait ensuite accueillir le premier prototype : il s’agit de la prairie du site de la Maison du PNR de Millevaches.
• Mobilisation de la DDT Corrèze sur la question de la règlementation à laquelle pourraient se rattacher les aires de bivouac,

Prochaines étapes : avril- septembre

• Avancer sur les circuits cœur de Parc : travail cartographique pour repérer les manques en termes d’hébergement, réflexion sur la signalétique et la géolocalisation de l’offre, réalisation de fiches d’identité détaillées des hébergements existants : camping, gîtes d’étapes, aires naturelles.
• Définir les modalités de collaboration sur les circuits « mémoire et résistance » et « cascades landes et tourbières » avec les communautés de communes concernées,
• Définir les besoins (études, prestations, cahiers des charges, financements…) pour la définition du fil rouge,
• Enrichir et préciser si besoin, le cahier des charges de l’aire de bivouac type après le rendu des étudiants (juin) pour qu’il soit déclinable et en capacité de s’adapter aux spécificités de chaque site d’implantation ;
• Lever toutes les questions relatives à la règlementation (code de l’urbanisme, loi montagne, normes d’accessibilité…) des futures aires de bivouac,
• Définir les modalités de coopération avec les différents PNR intéressés par des projets similaires dans le cadre des travaux menés par IPAMAC,
• Initier une réflexion sur la communication touristique à mettre en place pour promouvoir l’offre d’itinérance en bivouac sur Millevaches (cette réflexion pourra s’alimenter de la définition du fil rouge ou s’en inspirer).
• Réunir le Groupe d’Appui et d’Orientation : rencontre prévue fin avril.