Les espèces remarquables

Les oiseaux

Sur le territoire les milieux ouverts que sont les tourbières et les landes sèches sont particulièrement appréciés par certaines catégories d’oiseaux. Parmi celles- ci, les plus répandues sont l’Engoulevent d’Europe qui bâtit son nid à même le sol dans les landes arborées, et les deux busards Cendré et St Martin qui bâtissent leur nid dans la bruyère à même le sol.
Le Tarier des Prés est un nicheur devenu rare en Limousin. Il se cantonne désormais à la haute Corrèze. Il apprécie les milieux agro-pastotaux, fonds tourbeux et prairies naturelles.
La Pie grièche grise, est une espèce en danger au plan national. En Limousin, elle se cantonne à la Montagne limousine. Elle apprécie les complexes de landes et tourbières pâturés. Elle se nourrit d’insectes (coléoptères notamment) mais aussi de petits lézards.
D’autres espèces comme le Vanneau huppé ou la Bécassine des Marais préfèrent les zones humides. D’autres variétés d’oiseaux intéressantes nichent aussi dans ces milieux telles que le Pipit farlouse que l’on peut rencontrer toute l’année sur la tourbière.
Mais l’espèce rencontrée la plus spectaculaire reste certainement le Circaète Jean-le-Blanc dont les milieux ouverts constituent le terrain de chasse de prédilection. Cet aigle migrateur se nourrit principalement de reptiles.
Par ailleurs, les grands massifs forestiers sont un habitat apprécié de la Chouette de Tengmalm qui utilise pour nicher d’anciennes loges de Pic noir dans de vieux hêtres.